Standard et caractere

Caractère/santé en fin de page
STANDARD DU CLT
Document de référence :
Standard N° 332 du 03.09.1999
de la Fédération Cynologique Internationale (F.C.I.)


Origine : Ancienne république Tchécoslovaque.
Patronage :  République Slovaque.


Utilisation :  Chien d’utilité.
Classification F.C.I : Groupe 1 : Chiens de berger et de bouvier, sauf chiens de bouvier suisses.
Section 1 : Chiens de berger. Avec épreuve de travail.


Aperçu historique : 

En 1955, à l’époque en CSSR, on croisa à titre d’essai biologique le berger allemand avec le loup des Carpates.
Ces essais montrèrent qu’il est possible d’obtenir et d’élever une
descendance aussi bien par le croisement loup/chienne que par le
croisement chien/louve. La plupart de ces produits de croisement
disposaient des aptitudes génétiques nécessaires à la poursuite de
l’élevage. En 1965, l’expérimentation proprement dites une fois
terminée, on élabora un projet d’élevage systématique de cette nouvelle
race, sensée unir et tirer le meilleur parti possible des qualités
avantageuses du loup et des aptitudes favorables du chien. En 1982 le
chien loup tchécoslovaque fut reconnu en tant que race nationale par le
comité des associations d’éleveurs de la CSSR de l’époque.



Aspect général :

D’une taille dépassant la moyenne et d’une constitution robuste, la forme de ce chien s’inscrit dans un rectangle.
Il ressemble au loup par sa construction somatique, ses allures, la
qualité et la couleur de sa robe et par son masque facial.

Proportions importantes :

Rapport longueur du tronc : hauteur au garrot = 10 : 9
Rapport longueur du chanfrein : longueur du crâne = 1 : 1,5.

Comportement / caractère :


Plein de tempérament, très actif, endurant, réceptif, rapide dans ses
réactions, intrépide et courageux, méfiant, d’une fidélité
exceptionnelle envers son maître, résistant aux intempéries, chien
d’utilité polyvalente.

Tete :

Symétrique, bien musclée, vue de face et de profil en forme de cône obtus, caractères sexuels nettement marqués.

Région Cranienne :

 Vu de face et de profil le front est légèrement bombé, pas de sillon frontal frappant, protubérance occipitale bien visible.

Stop :

Moyennement marqué.

Region faciale :

Truffe :

 De forme ovale, noire.

Museau :

 Sec, pas large, chanfrein rectiligne.

Lèvres :

Bien tendues, commissures labiales jointives, les bords des lèvres sont de couleur noire.

Mâchoires/dents :

Fortes et symétriques, dents bien développées, surtout les canines,
articulées en ciseaux ou en pince avec 42 dents selon la formule
dentaire, denture régulière.

Joues :

 Sèches, suffisamment musclées, pas saillantes de manière frappante.

Yeux :

 Étroits, en position oblique, de couleur ambre. Les paupières épousent bien la forme du globe oculaire.

Oreilles :

 Dressées,
minces, triangulaires, courtes (c’est-à-dire ne dépassant pas 1/6 de la
hauteur au garrot), le point le plus latéral de l’attache de l’oreille
et l’angle externe de l’œil sont sur une même ligne, une verticale
imaginaire tirée depuis la pointe de l’oreille frôle le bord de la tête.

Cou :

 Sec,
bien musclé,  au repos, la position du cou forme avec l’horizontale un
angle qui va jusqu’à 40°, le cou doit être assez long pour permettre
au chien de toucher du nez le sol sans effort.

Corps :

Ligne du dessus :

 Harmonieusement fondue et sans heurt du cou au tronc, légèrement inclinée.

Garrot : 

 Bien musclé, marqué, mais sa forme ne doit pas nuire à l’harmonie de la ligne du dessus.

Dos : 

 Ferme et rectiligne.

Région lombaire :

 Courte, bien musclée, pas large, légèrement inclinée.

Croupe :

 Courte, bien musclée, pas large, légèrement inclinée.

Poitrine :

 Symétrique,
bien musclée, ample, en forme de poire avec un rétrécissement vers le
sternum. La poitrine ne descend pas jusqu’au niveau des coudes; la
pointe de la carène sternale ne doit pas dépasser le niveau des
articulations des épaules.

Ligne du dessous et ventre :

Parois abdominales tendues, relevées ; flancs légèrement retroussés.

Queue :

 Attachée haut, au repos droite et pendante; quand le chien est en éveil, dans la règle elle est portée en faucille.

Membres :



Membres anterieurs :

 Les antérieurs sont droits, solides, secs et serrés, avec des pieds légèrement tournés vers l’extérieur.

Épaule :

 L’omoplate est placée assez loin vers l’avant, bien pourvue de muscles ; elle forme un angle d’environ 65° sous l’horizontale.

Bras :

 Fortement musclé ; il forme avec l’omoplate un angle qui varie de 120° à 130°.

Coude :

 Bien
au corps, tourné ni en dedans ni en dehors, accusé, d’une bonne
motilité ; le bras et l’avant-bras forment un angle d’environ 150°.

Avant-bras :

Long, sec et droit; la longueur de l’avant-bras et du métacarpe atteint les 55% de la hauteur au garrot.

Carpe :

 Ferme, d’une bonne mobilité.

Métacarpe :

 Long, forme avec le sol un angle d’au moins 75°; dans le mouvement légèrement élastique.

Pieds antérieurs :

 Grands,
légèrement tournés vers l’extérieur, avec des doigts plutôt longs et
cambrés et des ongles foncés et solides ; coussinets accusés,
élastiques et foncés.



Membres posterieurs : 

 Puissants
et parallèles ; une verticale imaginaire tirée depuis la tubérosité
ischiatique coupe le jarret en deux parties égales. Les ergots sont
indésirables et doivent être éliminés.

Cuisse :

 Longue,
bien musclée; elle forme avec le bassin un angle d’environ 80° ;
l’articulation de la hanche est ferme et d’une bonne mobilité.

Grasset :

 Solide, d’une bonne motilité.

Jambe :

 Longue, sèche, bien musclée; elle forme avec le métatarse un angle d’environ 13°.

Jarret :

 Sec, ferme, d’une bonne motilité.

Métatarse :

 Long, sec, presque d’aplomb au sol.

Pieds postérieurs :

 Doigts plus longs et cambrés, ongles foncés et solides; coussinets accusés.



Allures :

 Trot :

harmonieux, dégagé, étendu, avec mouvement des pieds aussi près du sol
que possible ; la tête et le cou s’abaissant jusqu’à l’horizontale. Au
pas, le chien va l’amble.

Peau :

Élastique, tendue, sans plis ; non pigmentée.

Robe :

Poil : 

Droit,
bien couché ; le poil d’hiver et le poil d'été sont très différents ;
en hiver le sous-poil prédomine et forme avec le poil de couverture une
toison épaisse sur tout le corps ; il est indispensable que le ventre,
la face interne des cuisses, le scrotum, la face interne des oreilles
et les espaces interdigitaux soient aussi couverts de poil ; bon pelage
au cou.

Couleur :

 Gris-jaune
à gris argenté avec un masque clair caractéristique. Il y a également
des poils clairs à la base du cou et au poitrail. La couleur gris foncé
avec masque clair est admise.


Taille / poids : 

Hauteur au garrot : 

 Mâles : au minimum 65 cm.
Femelles : au minimum 60 cm.

Poids : 

 Mâles : au minimum 26 kg.
Femelles : au minimum 20 kg.






Un chien pas pour tout le monde : 

Un CLT demande beaucoup, beaucoup de temps et patience.
Le caractère définitif et les nouveaux traits de caractère arrivent vers 3/4 ans.

Ses + : 

- sportif
- Intelligent
- Attentif 
- Très fidèle
- Extrêmement câlin 
- Robuste 
- Agile 

Ses - ( varie selon : la socia à l'élevage et chez l'adoptant, l'éducation, l'âge, le caractère) :

- Propreté souvent tardive 
- Destructeur 
- Fugueur 
- Voleur 
- Prédateur 
- Mal des transports
- Craintif 
- Mauvaise entente avec les chiens de même sexe

Les maladies du CLT :

 La dysplasie de la hanche est une malformation qui consiste en une asymétrie plus ou moins importante de la tête du fémur avec sa cavité et en un relâchement du ligament qui les rend solidaires.
Elle évolue plus ou moins rapidement vers une arthrose douloureuse et invalidante.

Le nanisme est un trouble de croissance, irréversible et transmise par voie héréditaire par le fait d’accoupler un mâle porteur de ce gêne avec une femelle également porteuse du même gêne.
Un sujet porteur devra être marié à un sujet sain.
Un sujet atteint ne devrait JAMAIS se reproduire.


La myelopathie degenerative est caractérisée par une dégénérescence progressive de la moelle épinière qui atteint les chiens à partir de 8 ou 10 ans.
Il s'ensuit une paralysie progressive de l'appareil locomoteur.
L'espérance de vie est alors de 18 à 24 mois.
L'issue est fatale.
Il n'existe aucun traitement connu.
Un sujet porteur devra être marié à un sujet sain.
Un sujet atteint ne devrait JAMAIS se reproduire.